RIALFrI

Atto di sottomissione a Federico II

Reinhold Röhricht, Acte de soumission des barons du Royaume de Jérusalem à Frédéric II, in «Archives de l’Orient Latin», 1, 1881, pp. 402-403; ristampa anastatica, Bruxelles, 1964.

Edizione digitalizzata e marcatura digitale a cura di Serena Modena

 

 


Acte de soumission des barons du Royaume de Jérusalem à Frédéric II (Acri, 7 giugno 1241)
 
Londra, British Museum, Cott., Vesp. F. 1, f. 114
 

[1]  Ceste est la forme de la pais que nos, barons et chevalers et citeens del reaume de Jerusalem, et nos, Balien d’Ybelin, seignor de Baruth, et nos freres, et ie, Iohan d’Ybelin, demandons et requerons de nostre seignor l’emperor.

[2]  Primerement qu’il nos rende sa grace et nos pardoinst toz les mesfaiz des contens par achaison de la descorde qui a esté en la terre jusque au ior de oui; et qu’il nos baut à bail mon sire Simon de Montfort, conte de Leicestre, jusque à l’age de nostre seignor le rei Conrard, et oncore jusque à tant que nostre seignor le rei vengne en la terre, ou qu’il i enueit aucun autre de par lui qui seit au louc del deuandit Simon; et qu’il seit bail de tot le reaume de Jerusalem, ausi come nostre seignor l’emperor i fuist en sa propre persone; et que le deuandit mon sire Simon de Monfort jurra à garder sauuer ler dreiz de l’emperere et de son fiz le rei Conrard, et toz ceaux qui en la terre sont, et les alans et les uenans et les estaians, par terre et par mer, chacun à sa reisun et en son dreit, et mener les par les ous et les costumes et par les assis del reaume de Jerusalem. [3]  Et nos gens de la terre, si come il est desuz motiz, lui jurrons à garder et sauuer en son bailie et obeir comme au cors de l’emperor, et osterons la campane et les conseles et les cheuetaines de la commune, sauf ceaux qui esteient auant que l’emperere fuist seignor des païs. [4]  Et ceste forme de pais et ceste grace nos prions et requerons à nostre seignor l’emperor qu’il les seele de son seele d’or. [5]  Et nos, Balien d’Ybelin, seignor de Baruth, et nos, Ph[ilippe] de Montfort, seignor de Toron et nos Iohan d’Ybelin, sire d’Arsur, et nos Jaufrei d’Estreing, sire de Caïphas, auons juré et promis sor la sainte euuangile à tenir ceste pais, et fere tenir à nos poiers, et non estre à l’encontre, si tost come ele verra. [6]  Et por ce que ces choses si come ales sont desuz escrites soient fermes et estables, nos i auons penduz nos seaus.

[7]  Ce fui fait en l’an de l’incarnacion Nostre Seignor Ihu Crist, .MCCXLI. an, au .VII. ior des meis de jun, en Acre.