RIALFrI

heorghe I. Bratianu, Le Conseil du Roi Charles. Essai sur l�internationale chr�tienne et les nationalit�s � la fin du Moyen �ge, in �Revue Historique du Sud-Est europ�en�, 19 (1942), pp. 291-361.

Edizione digitalizzata di Serena Modena

Marcatura digitale di Luigi Tessarolo, messa in linea di Francesca Gambino

 

  TESTO APPARATO  

 

pparato

1. terre] letre
2. toute] tonte
31. que roys] que roys que roys
48. crestiens] crestiens
59. covenable] couemable

 

 


I.
Ce est le Co[n]seill del Roy Karles
 

[1]  Ci dit que au tens que Acre fu perdue et tute | la terre de Surie, Pape Nicole quart, qui au | lor estoit nostre ver vois et chemin, coment il | porroit graver la paenisme et coment la Terre | sainte se porroit garder et maintenir, si ot con|seill de faire uneon de la maison del Hospital et | dou Temple et manda par universe terre as roys | as princes et as prelas de mander conseill sur le | fait de union. Si li fu mandé le conseill qui plus | fu loé deuoit mettre en euvre si fu le conseill | que le Roys Charles dona en si com vous por|rés veoir ci aprés.

[2]  Remembrance soit a tous ceaus qui | cest present escrit verront et orront | que ce est le conseill que li tres excellent Char|les li Segons Roys par la grace de Dyeu de Jherusalin | et de Cessile a doné e done en recorrement de la Terre | Sainte et en quel tens se porroit recovrer, ne co|ment elle se porroit tenir ne mantenir en mains | de crestiens. [3]  Le conseill dou recovrement fu tel | quar de entreprendre au tens de maintenant | passage general se seroit folie. [4]  Rayson porqoy | nous veons que li sarrasin ont on jour de | huy mout grant pooir. [5]  Et celui qui mante|nant est soudan a tout le pooir de la paines|me et disons que huy est li iours que li soudans | est en si grant victorie et puissance par rai|son des crestiens qui a son tens sont chaciés | de la Terre Sainte et par raison des Tatars qui | par tres foys ont esté chaciés et en champ par | le dit soudan puis que la guerre comensa, | disant que il ne voi pas aucun refuge que | li cristiens aient pour passer outremer. [6]  Item | disoit li Roys que li sarrasins sont sages et | savent plus de guerre que li cristient et que | quant li crestien decendroient la ou li passages | seroit aordenés, li soudans et sa force la leur de|fendroit mout. [7]  Et se ce estoit que li cristien pre|issent terre par force et se fussent herbergiés de | novel en leur venue, li sarrasin ne se combattro|int point aeaus amçois se retrerroent en leur | terres qu’il ont e grans et larges. [8]  Item coment | la terre soit chaude et destempree pour soufrir | la chalor lost des crestiens apetisseroient tous | jours et les sarracins si veioient leur avanta|ge se combatroient volentiers a eaus. [9]  Porqoy, | por toutes ces raisons de sus dites et plusors | autres qui se porroient dire, li Roys disoit | que il ne conseilleroit pas quant a maintenant | ni nen veoit que ce fust le proufit des crestiens | de faire passage. [10]  Et trovoit une autre manie|re de voie bien conveignable disoit de mante|nant que il y auroit Pape que comenecast la | guerre as saracins. [11]  Item que li soldans a|voit bien .xl. jornees de marine en laquel | marine estoient cités, chasteaus, viles bones, | fors. [12]  Et disoit que la plus grant rente que | li soudans ait il avoit par la marine. [13]  Et en|cores disoit l’avoir que venoit del Levant si come sont riches dras, pierres precioses, | avoir de pois, perles et autres plusors riche|ces venoient en Alixandre et li cristien l’a|loyent querre et achater en Alixandre, dunt | li soudans recevoit grans rentes de cheteurs | et de vendeours. [14]  Item que le mauvés cris|tien portoient en Babiloine fer et marram con|tre la volonté de Sainte Glise porquoy il es|toient escomenié. [15]  Item disoit que de la mer | maiour venoient les mamelours jounes | et petis et estoient portés en Babiloine ven|dus et achatés et ces sont les meilleurs gens | d’armes de la paenisme. [16]  Disoit que a tollir se gaaing et ce profit qui mout vaut au soudan et a destruire la marine et gaster le port d’Aleixandre dont mout de bien vient au soudan et a garder que nous apors de la Crestienté ne puise venir en le paenisme consille li dis roys que la Gleyse de Rome ordenast de mantenant que cinquante galies et cinquante huissiers fusent mis en mer appareilliés de porter chevaus et gens d’armes. [17]  Disant le dis roys une bone rayson que li soudans n’avoit poeir de ganir toute sa marine. [18]  Et disoit que cestes galies et huissiers defendroient que jameis n’iroit nuil bien de crestienté e la paenisme. [19]  Item que cestes galies et huissiers destruiroient toute la marine disant que icestes galies et huissiers portessent iusques a .m.v.c. homes por raison que quant ices vaisseus venroient a terre en plusors leus il saudroient fors a terre. [20]  Et ces gens d’armes correroient une lyue ou .ii. por tuer, por destruire, por gaster, por prendre quant que il trovaroint des enemis de la foy. [21]  Aprés la course faite il se recovreroient en leur | vaysseaus et le cris de toute la terre iusques a la marine et feroint grans despens et grans messions en leur venues. [22]  Aprés la navie | se partira d’iluec et sen yra ferir autre part, | et en ceste maniere perdront et despendront | le profit qu’il avoient de la mer. [23]  Item | les vaisseaus desus dis se lonc ce qu’il sem|ble au Roy li Glyse porroit bien avoyr quar | il avoit entendu li Hospitas, li Templiers, | li roys de Chipre, chascun par soy tenust .x. galies por le terre garder. [24]  Por quoy ce|vendroit que li Glise feist le remanent et por|chassast les gens d’armes de sus dis. [25]  Et disoit | le Roys que par yceste guerre et par yceste empri|se li sarracin veiroient a grant confusion | et porroient plus estre domagies par yce que | par general passage quant a present. [26]  Item | conseilloit le dis Roys que par raison que | passage peut estre grant et fors que li Papes | feist son passage de gens qui nen puissent | legirement morir. [27]  Et se l’un moroit quen | l’en eust tant toust 1. vif por le mort. et | conseilloit en tel maniere que li Pape fist | de la maison del Hospital, dou Temple et des | Alamans et dou cles et de Caletrave et de Sain|te Antoyne et de la Trinité et de le Autipas | et de Ronceaus et Premostier et de Grant Mont | feist toute une religion. [28]  Et de ceste | religion preissent. 1. home de grant | valor et de grant pooir fill de roy se | l’en le peust trover covenable. [29]  Et se il non | se pooit trover fill de roy que l’en preyst preu|doume et de haut lignage et le plus profita|ble quant a ce fait que l’en porroit trover, | et que celi fust maistre de cele religion. | [30]  Et quant celi morroit, li chapitres de | cele religion et le covent en eslirront. 1. autre ausi covenable ou plus qu’on | luy estoyt si se poit atrover. [31]  Item con|seilloit le dis rois que cestui maistre la | [terre] conquise fust roys de Jherusalin en recevant a soy et al dite religion toutes rentes, | toutes possessions, tous biens appartenans | audit royaume que roys porroit | avoir audit royaume se il estoit. [32]  Item | conseilloit le dis Roys que le maistre de | cele religion, tous le freres chevaliers qui servoient de cele religion portassent leur manteaus | vermeils e la crois blanche; li prestres et | li freres sergant portassent manteaus de came|lin ou plus religions a la crois blanche. | [33]  Item conseille le dis Roys que les di|esmes de toutes les glises universaument | par tout le monde fussent donés au dis maistre | a la conqueste de la terre par quoy se puis|se tenir tous jours et maintenir en la | main des crestiens. [34]  Item conselle le | dis Roys que toutes les haumosnes | qui sont acoustumés par le monde et dites | religions fussent de laissiée et comisse | en la main dou dit maistre por la suste|nance de la dite terre. [35]  Item conseille | le dis Rois que toutes ventes et achas qui | se feront par le monde que li dismes de Dy|eu qui en est bailiés puisse venir en la main | dou dit maistre et de la religion por | la sustenance de la dite terre. [36]  Item con|seilloit li dit Roys que li Papes feist pre|eischier la crois par tout le monde por or|dener que tous ceaus qui passarint porroyent | et sufficient seroient passassent et ceaus qui | uolonté avoient de demorer et qui sufficient | ne seroinet de passer feissent raençon de | la crois. [37]  Et la dite raençon fust rendue | en la main dou dit maistre por la susten|ance de la terre sancte. [38]  Item conseille | li dis Roys que tous les chavaus d’armes, et | armeres des prince qui morroient, des pre|las, des barons, des chevaliers et de toutes au|tres manieres de gens qui morroient | et armes avroient venissent en la main | dou dit maistre par la sustenan[c]e de la | terre. [39]  Item conseilloit li dis Roys que | ceste religion fust bien priuiligiee par | la Glise de Rome et par tous les princes | qui sont por universe monde, a ce que leur biens | ne leur possessions ne leur fussent en | pachié en riens. [40]  Item conseille li dis | Rois que le maistres de la religion demorast | 1. poy de tens de sa la mer a requierre les | princes dou monde de securs d’aide et de lor | avoir a le sustentance de la dite terre, di|sant que a la requeste que le dis maistres | feroit as dis barons et au pardon que il en | recevroient la dite terre se porroit ga|aignier et gardier. [41]  Item disoit li dis | Rois que les armes si come sunt selles | escus et gambeisons que les chevaliers portas|sent tal seinail com lor manteaus demos|trent et les banieres fossent teles com | l’Ospital porte maintenant; les armes | des freres sergens fussent autre teles et | leur banieres com il soloient porter | au tems a venir. [42]  Item disoit li Roys | que chascun del Hospital ou dou Temple | de cest habit et de ces armes se devroient | tenir per paiés disant cest raison par|quoy que li Temple portoient la crois | vermeille et par la crois vermeille con|seille le dis Roys que tous eusent man|teaus vermells. [43]  Et par raison de l’Ospi|tal qui porte la crois blanche mostre | la crois blanche sur le mantel vermeil | et seroint belle chose et noble et beaus ha|bis et honestes. [44]  Item conseille li dis | Roys que le maistres de cele religion eu|st .ii.m freres chevaliers de sa religion en sa com|panie au covent, et .ii.c freres sergens | d’armes et conseilloit que chasun fraire |chevaliers ait .iiii. bestes, set assaueur, 1. che|val et une mulace et .ii. bons roncins d’ar|mes et conseloit que chascun fraire chevalier | ait .ii. escuier pros et vigoros et de ligna|ge, si se pooit trover. [45]  Et que ces .ii. escui|ers eussent armentes bones et suficiens | por eaus armer sur ces .ii. roncins. [46]  Et | que li escuier fussent tel que il avenoit | que leur maistre morust que l’om peust | faire frere de l’un des .ii. et conseilloit que le | maistres de cele religion tenist tous iours | en la Terre Sainte ceste quantité de gens | et se l’un morit que l’om peust tant tost re|covrer .i. autre. [47]  Et est avis au dit Roy que | yceste sume et ycest quantité de gent d’ar|mes només de sus la terre conquise ceaus | qui venroient de leur volonté par raison de pe|lerinage et aveuques les autres crestiens | qui venroient et qui porroient peuplier | les terres. [48]  Disoit le dis Roys que se la ter|re estoy conquise, elle se porroit bien tenir | et maintenir en la main des crestiens | tous jours. [49]  Item conseille li dis Roys qui l’aide dou passage por tant que li passages | se feit es forciement que li Gliese de Rome | regardast les testamens qui li Pape qui mort ont esté puis .xv. ans en sa on fait. [50]  Et que | li prince et li cardenal et toutes autres manie|res de gens qui mort ont esté par universe | monde puis le tens devant dit que tout | fust mis au passage, quar le dis Roys a en|tendu qui cil que trespassé sont ont leyssié | mout grant choses a la Terre Sainte e tou|tes autres grace et toutes aumosnes que li | prince porroient faire a l’ayde et au secors dou | dit passage. [51]  Et cest avoir et toutes autres | choses desus dites que nous avons nomé | qui tochent a la religion ausi monteroint | une summe d’auoir. [52]  Por qui conseille li | dis Roys que ce cest avoir l’on porchassat vi|goros chavaliers et gens d’armes bones et | sufficiens disant le dis Roys que par raison | dou grant donage (sic) que li soudans et li sar|racins par las dites galies et usiers qui leur | avroient destruite la maniere (sic) et feit mout | de maus. [53]  Creant fermemant li dis Roys | que li dis passages quant li venroit a l’ay|de de Dieu que li cristien venroient au des|sus des sarrasins. [54]  Et en ceste forme creant | le dis Roys que le dite terre se conqueroit | et par la forme de sus dite dou maistre et | de la religion la terre se tenroit aprés le | conquest. [54]  Item disoit li dis Roys que | le passage venist en Chipre, que l’isle de Chi|pre est planteurouse de tous biens, ce est | la plus procheine isle que la Terre Sainte | aie apertenans a li et la convenroit qu’il | prisent refirschament que lors consent | conseill ou le dis passage prendroint ter|re. [55]  Car il convenroit que il prissent ter|re en Chipre ou en Acre ou a Triple en l’un | de ces .iii. leus. [56]  Toutes fois disoit li dis | Rois que en la place ou ceaus conseilleiroi|ent plus qui ont usé la terre d’outre mer | que la navie preist terre quar miaus le | doivent savoir ceaus que nous. [57]  Item | conseille li dis Roys que l’on soit larges | de doner frachises acoutumés si com est | geneuois, pisans, venicians, marceilliens, | catelans, cant il iseront bien de la Glise | et a toutes manieres de gens que peuplier | se vorroient en la Terre Sainte. [58]  Car par ceste | voie seroit .i. grant renom a la cristiendé et | vendroyent las gens de toutes terres a peu|plier la dite terre par ceste maniere et par ces|te voie sembloit au dit Roy que le patre|monis de Jhesu Crist torneroit en mains de | crestiens. [59]  Et par ceste voie le porroint | tenir tous jours mes au servise de Jhesu Crist | ce estoit li conseils don devant dit Roy di|sant toutes foys que se nus estoit qui meil|lor conseill donast por la dite terre que | mout li pleiroit, mes cesti li sembloit bon | et covenable. [60]  Item conseille li dis Roys | que tous les Hospitaus qui sunt par universe|monde de quelque condition il soient qui | sunt aunés a la dite religion. [61]  Item con|seille le dis Rois que tous les dismes les queus | li prince ont receu di li G[l]yse | par raison de | la Terre Sainte et volontat n’avroient de | passer que les dis dismes fussent rendus | en la main dou dit maistre por raison de | la sustentance de la terre et au securs de la | dite terre. [62]  Item consilie li dis Rois que | les .l. devant dites galies et les .l. huissi|ers qui sunt establis por guerroier le sou|dan ne se partent de lost. [63]  Car grant con|fort feront a lost tant com eles seront prés de eaus. [64]  Item conseille le dis Rois que les legas envoiés par la volonté et | per le mandent dou Pape a receuoir les | choses de sus dites aient aveques eaus en | chascune province ou il yront. 1. frere de | la dite religion assavoir la certeinité de | la dite recete. [65]  Item conseille li dis Roys | que par cestes choses de sus dites et par au|tres qui porroient estre au profit de Cristi|enté que quant Pape sera qu’il ordenast con|cile general en aucun leuc covenable es|sefforsast a ce qu’il aust tous les princes de | la terre de Crestiendé. [66]  Et la premiere chose | qu’il feist qui meist pais entre les princes | dou monde qui ont discorde ensemble et | entre les grans barons et meist pais de co|munes et faire ceste pais et ceste concorde entre les crestiens qu’il ordenast et trai|tast que les choses qui sont dites de sus | qui sunt faites et ordenees par raison et | par le profit de la Terre Sainte. [67]  Et tous jors | disoit le dis Roys qui qui porroit amender | a son conseill que il li plairoit mout et | l’amendent li tendroit a bon toutes fois |ce qu’il avoit conseilié li sembloit bon. |