RIALFrI

Guida alla Terrasanta, Ms. Ferrara, Biblioteca comunale ariostea, II.280

Gabriele Giannini, Un guide français de Terre sainte, entre Orient latin et Toscane occidentale, Paris, Classiques Garnier, 2016 («Recherches littéraires médiévales», vol. 21), pp. 209-212.

Ms. Ferrara, Biblioteca comunale ariostea, II.280, f. 173a-174b.

Edizione digitalizzata e marcatura digitale a cura di Francesca Gambino

Nel testo si accoglie la proposta di correzione di Claudio Lagomarsini nella recensione all'edizione di Giannini publicata in «Cahiers de recherches médiévales et humanistes», 2016, e consultata il 9 aprile 2018 (in linea URL:http://journals.openedition.org/crm/14052), per il quale «la leçon fautive miradois cacherait le mot miradors («poste d’observation élevé»), emprunté au provençal (cf. E. Levy, PSW, V 284a), ce qui ne serait pas absurde dans le contexte interlinguistique caractérisant le français d’Outremer».

 

 

Cist sunt li santiuari li quelz home trove e·l·e saint pelerinajes d’outre la mer.

I

[1]  Ome entre dedenz Jerusalem por la porte ou saint Estefen fu lapidés. [2]  Et aprés t’en vais a une grant ygliçe, la ou est le sepoucre ou nostre seingnor Damedeu fu mis. [3]  Et in dou quer de ceste gliçe meïsme est la ou Deu dist: «Ici est mi monde». [4]  Et Nicodem et Juçep et le .iii. Marie mistrent le corz Jesu Crit, puis quïl l’osterent de la crois, en celui luec meïsmez.

II

[1]  En de la senestre parte de celle gliçe meïsmes est la montee dou mont Cauvaro, la ou Damedeu fu mis en crois, et enluec fìst Abraam sacrifice a Deu. [2]  Et desouz a celui luec est Ghorghotra, la ou li sanc de Deu trepasse la roche et cheï sor la tete de Adam.

III

[1]  Derieres le trefune dou grant autel de cestes igliçe meïsme est la colone la ou notre sire Deu fu lïez et batuz. [2]  Et delés souz une eschale de .xl. degrés est la ou sante Eieine trovoiz la sante crois. [3]  Da l’autre lés droit de le yglise meïsme est la charcere la ou Deu fu mis, et ancois est la chaenes.

IV

[1]  Et a l’entré de ceste ygliçe meïsme dou sepoucre, ha .xli. degrez devers le soleil couchant, est une ygliçe de Greçoiz, la ou fu trové la crois a li trois jorz de mai, et ancois i est le ymage de Notre Dame, ensi come parloe et converti la Justisiana.

V

[1]  Et a l’esue dou dit sepoucre enver midi est li leu ou Marie Madelene et Marie Creope se detirent lor chevoilz quant Notre Sire fu mis en la crois. [2]  Et aprés, dehors de cest ygliçe dou [dou] sepoucre est l’espital de saint Johan, et ancois i est le Tenple Domini, la ou <sunt> qatre entrez et .xxii. portes, et laenz est le sagrez roche ou fu l’arche dou Notre Seingneur et la verghe d’Aron et le taule dou Viel Testemant et li .vii. cergez de Abraam, qui sunt doro, et la ou demorave la manne que chaea dou ciel et le fueco que consumoit le sacrifice et l’olio que degotoit, dont se ognoit li rois et li prophethe di Notre Seingnor, et qui nu fu offert Notre Seingnor dedenz le braz de saint Symione. [3]  Et de luec vit Jacop l’eschale que montoit au ciel et li anglez que montoient et devallent, et de luec parloe li angles a Çacarie. [4]  Et disouz cestui leu si est Saint Santoro, la ou Notre Sire pardonoit le pechiez a la feme que fu prise en avoutire et la ou s’adore li Saracini au nome de saint Johan Battista. [5]  Et i est un autel que Abraam hi fist sacrifice a Deu et di luec fu devallés saint Jaque dou temple et aprés de luec dehors fu ocis Çacaria.

VI

[1]  Et de l’autre parte est le Tempie Salemon et enluec sunt li arbres et le paumes et li florz que li enfanz mistrent devant au Notre Seingnor le jorz de la Pentecoste. [2]  Et lo Temple Salemon est da un chantonz de la cité de Jerusalem devers le soleil levant, et enluec est li leu la ou <est> le lit de Notre Dame et de Nostre Seingnor, et ancois i est la pile la ou fu baignés Deu. [3]  Et enluec est le sepoucre saint Symion. [4]  Et enluec est l’aigue torbé la ou Deu dist a l’avoele : « Vez en celle aigue et ce baingne!». [5]  Et i est un mostier de sante Anne et un mostier de santa Marie Madalene.

VII

[1]  [Entre] Envers midi diver la cité est mont Si[mi]on et una grant ygliçe desfaites, et la si reposea Notre Dame, et jus a la chapelle descendi lo Saint Espirit soure li apostres le jorz de Pentecoste. [2]  Et enluec est le table la ou Notre Sire suppe avec li apostres et disout est le leu la ou Deu laves les piez as apostres, et ancois i est la pile. [3]  Et eluec vint Deu quant il dist: «Pes vobiz!», et dist a Thome: «Met enci ton doiz et ta mano e·mon costee!». [4]  Et enluec est l’autel de saint Ystefen et dedenz celle ygliçe fu Deu jugiez et batus et coronez d’espine, et cest fu le pretorio et la maison de Chayfas. [5]  Et desouz ha une ygliçe qui est apellez Gallinea, et enluec aparut Notre Sire a Simione et a le .iii. Marie aprés la suen rexuression. [6]  Et a mont Sion fu oint lo rei Salemon.

VIII

[1]  Et desout mont Syon est natatoria Siloe et la suz fu mis Yçaïa le prophethe. [2]  Et la desouz est le chanp saint che si achatoe de li .xxx. denier dont Crist fu vendus.

IX

[1]  Et enluec est la vai de Juçafa et enluec est le sepoucre la ou fu mise Notre Dame, et hi sunt escrit letres que dient en tei maniere: «In talamo matris genitus sapientia patris, colant genun mentes onnes. Unque fretite, gentes!». [2]  Et luec aprés est Giessemani, la ou Deu lasse Pieres et Johan et Jaque quant il alerent aorer a le Peire, et enluec aprés est le leu la ou Deu orava le Peire [et] come li tornoe li sour en sanc [et] corent par la terre. [3]  Et enluec prés en un chant gist lo rois de Juçaffa et por ce s’apelle la val de Juçaffa, et enluec fu mis saint Jaque, que fu freres Damedeu, et saint Simione et Çaccaria prophethe.

X

[1]  Et soure Juçafa est mont Oliveto, dont Deu monta au ciel, et ancois hi apart li passi Deu. [2]  Et enluec a le senestre miradors comanda[nt] le Notre Sire a lez desciplez que il aillessent par tot l’univers monde et a toutes creature preceissent le Evangile. [3]  Et enluec aprés gist saint Blaiçe dedenz une chapelle et dejoste celui leu ha une chapelle la ou Deu fist le Parenout.

XI

[1]  Entre mont Oliveto e Betamie est la ou Damedeu comande a Pierres et a saint Johan qu’il alasent et amenasent l’ascina, et enluec aprés est Betamia, la ou suscitoe Laçaro, et enluec pardonoit le pechiez a Marie Madelene e·la maisons de Si[...] lebroço, et enluec aprés ou Maria et Marta encontronz Jesu Crist.

XII

[1]  Da Jerusalem la ou Deu fist la qarentana ha .xiiii. miliers et la ne manue ne ne buit Deu .xl. jorz et .xl. nuit, et desouz est le jardinz de Abraam et enluec aprés est la cité de Jerico et de luec au flun de Jordan ha .iiii. milerz, la ou Deu fu bategiez por la main de saint Johan Baptista.

XIII

[1]  Et de luec a mont Synaï ha .viii. jornés et enluec done Deu la loy a Moyçez et la gist le cors sainte Cateline.

XIV

[1]  Et ha .ii. miliers prés a Jerusalem enver midi est Sant Elya, et enluec aprés est le chanp floriz, et ancois i est le sepoucre de la feme de Jacop.

XV

[1]  Et enluec aprés est Belien, la ou Deu fu nez, et la est lo preçeppie la ou Deu fu nez en une chaverne, et enluec vindrent li trois mais aorer et a offrire et de lez senistre gistrent li Enocent, et disout est le sepoucre de saint Yeromia. [2]  Et enluec aprés a un miler est le leu la ou li angles aparut a li pastori. [3]  Et desoure de Beleen ha une chapelle la ou Notre Dame si ropouso quant elle voloit partuire.

XVI

[1]  Et de luec jusque a Santo Abraan ha .xiiii. miler et de Jerusalem enn Ebron, la ou fece Deu Adam et la ou est la maison de Chaym et d’Abel. [2]  Et di luec aprés aparut Deu a la Ternitez et de luec aprés la ou salue Notre Dame Aliçabet et enluec fu nez saint Johan Batista et Çaccaria son peire.

XVII

[1]  Et de Jerusalem enver le soleil c[h]ouc<h>ant ha un miler ha une ygliçe que est apellez Sainte Croiz et enluec nasqui les arbrez dont se fist la crois la ou Deu <f>u mis.

XVIII

[1]  Et Jerusalem est la charcere la ou era santo Pierres quant li angles l’en osta hors.

XIX

[1]  Et de Jerusalem jusque a Saint Samuel ha .iiii. miler et enluec est la Mongioia.

XX

[1]  Et de Jerusalem a Napuli et a Ssanmuria ha .xii miler et la est le puis la ou Deu parle a la Sammaretana. [2]  Et de luec a lo Sabastro ha .iiii. milier et enluec fu coupé le chief a saint Johan Batista.

XXI

[1]  Et de luec a mont Taburo ha .xx. miler et enluec se tresfiguro Notre Sire devant li .iii[i]. apostres, et dit por nom Petro et Johan et Jaque. [2]  Et enluec est la cité de Na, la ou Deu resusito le fiz a la veve, et enluec a piez est la mer de Galilea, la ou Deu saole de .v. pain d’orge et .ii. pescionz .v. mile entres homes et femes.

XXII

[1]  Et enver Acchri a .vi. miler est Nagare, la ou Deu descendi en la virgen pulcelle sa mere por le Saint Espirit, et enluec est la fo<n>taine de saint Gabriel. [2]  Et enluec est Chana Ghalinea, la ou fist Damadeu de l’aigue vin. [3]  Et aprés de la ville d’Acchari a miler .vi. est Çaffarano, la ou fu nez saint Johan Evangelista et saint Jaque de Galisie.
 

Benoit soit Deu et la suen douçe mere qui ne done grace de conplir ceste livre.