RIALFrI

Statuts de l’Ordre du Saint Espirit

Giuliana Vitale, Monarchia e ordini cavallereschi nel Regno di Napoli in età angioina, in Linguaggi e pratiche cavalleresche. Genova e il Regno di Napoli tra Medioevo ed Età Moderna, a cura di Giovanna Petti Balbo – Giovanni Vitolo, Napoli, Laveglia, 2007, pp. 269-346.

Edizione digitale e revisione del testo sulla base del manoscritto Paris, Bibliothèque Nationale, fr. 4274 a cura di Serena Modena
Marcatura digitale a cura di Serena Modena


 

Indice dell'opera    

 

[1]  Ces sunt les chapitres faites et / trovees pour le tres excellent / Prince monsignour le Roy / Louys pour la gra/ce de Dieu Roy / de Jerusalem et de Secille / alle honneur du Saint E/sperit trou/veur et fondeeur de la tres no/bles compaignie du Saint Esperit / au Droit Desir, encomencee le / jour de la Penthecouste l’an de / grace .MCCCLII.

[2]  Nous Loys pour la gra/ce de Dieu Roys de Je/rusalem et de Sicille a ll’onneur du Saint E/sperit, le quel jour po/ur sa grace nous feu/mes couronés de nos / Royaumes, en essau/cement de chevalerie / et accroissement d’onnour avons ordené de / faire une compaignie / de chevaliers qui seront / appelés les chevaliers du Saint Esperit au Droit Desir. [3]  Et / les dits chevaliers seront en nombre de .CCC. des quiels / (f. 3v) nous comme trouveur et fondeur de ceste compaignie / serons Princeps et aussi doyvent estre tous nous suc/cesseurs Roys de Jerusalem et de Secille. [4]  Et a tous / ceuls qui nous avons esleus et eslieront a estre de la / dicte compaignie faissons a ssavoir que nous pen/sons a faire, se Dieu plet, la premiere feste au chastel / de l’Euf enchanté du merveilleux peril le jour de la / Pentecouste prechaine venant. [5]  Et pour ce tous les / susdits compaignons qui bounemant poveront / soient au dit jour au dit lieu en tel maniere comme / ci aprés sera devisé. [6]  Et adonques sera plus a plain / a tous les compaignons parlé de ceste matere./