RIALFrI

Martin da Canal, Estoires de Venise, 1267-1275, Venezia

Martin da Canal, Les estoires de Venise, cronaca veneziana in lingua francese dalle origini al 1275, a cura di Alberto Limentani, Firenze, L.S. Olschki («Civiltà veneziana. Fonti e testi», Serie 3a, 3), 1972.

Edizione digitalizzata a cura di Francesca Gambino
Marcatura digitale a cura di Luigi Tessarolo

Permalink:

 

  TESTO MODIFICHE ALL’EDIZIONE  

 

Modifiche all’edizione Limentani 1972

II, LI Su fu la bataille > Si fu la bataille







 

 

[CXXI]

Lors parole mesire Johans da Canal et dist:

- Sire, vos avés entendu ces preudomes qui sont devant vos; et je autresi vos di que monseignor li dus et les Venisiens ont volenté de avoir pes || aveuc vos et de avoir vostre grace, que il sont certains que il ont grant gaaing aveuc vos. -

Et dist maintes paroles aveuc celes, que je ne vos conterai pas: anceis veul tenir mon droit conte. Mes monseignor Renier Gen li streinst la main; et mesire li enpereor le vit et comensa a rire et dist:

- Je le savoie bien. -

Et mesire Renier Gen dist:

- Sire, soit vos en remenbrance que, lors quant vos esteés enfant, ciaus qui estoient a vos et devoient estre vos feels tolirent vostre regne, les viles et les chastiaus; et Venisiens qui avoient li pooir plus que nles gens, porce que il estoit vostre roiaume, ne vos firent nul domage. Et encore se garderent li Venisiens plus, que li enpereor Otes voloit doner partie dou regne as Venisiens, se il fussent alés aveuc lui el Regne: et il s’en garderent mult bien. Encore vos di je plus assés, que, || lors quant la guerre fu comenciee entre vos et l’Iglise, la Yglise nos fist proiere que nos aveuc Lonbars venissiens desor vos, et nos voloit doner la dignité dou Roiaume: et nule riens n’en fu faite par Venisiens, que de lors en avant que Henric, canceler de monseignor li dus, fu devant vos, Venisiens se garderent mult bien de plus offendre a vos ne a vostre roiaume. -

Et aprés li dist:

- Sire, je vos pri por Dieu que vos ne recordés jamais plus cele offension que vos firent les Venisiens; et, se il vos plest, soit pes entre nos et vos. -

Et lors dist li enperere:

- Soit de par Dieu! -

Que vos diroie je? Tant firent li nobles mesages, que il retornerent en Venise; si me teirai atant d’iaus, et de ce que il parlerent a Piere de la Vigne et as autres, et tenrai mon droit conte.

 

 

 

 

 

 


Notice: Undefined index: query in /home/francige/rialfri.eu/rialfriPHP/application/controllers/TestoController.php on line 52