RIALFrI

Daniele Deloc da Cremona, Le livre de Moamin, 1249-1272

Moamin et Ghatrif. Traités de fauconnerie et des chiens de chasse, édition princeps de la version franco-italienne avec trois planches hors texte, par Håkan Tjerneld, Stockholm-Paris, Éditions C.E. Fritze-Librairie J. Thiébaud, 1945 («Studia Romanica Holmiensia», 1).

Manoscritto: Venezia, Biblioteca Nazionale Marciana, gall. app. 14, ff. 85r-107v (XIV sec.)

Edizione digitalizzata a cura di Serena Modena
Marcatura digitale a cura di Luigi Tessarolo

Permalink:

 

 

49.

[1] De la mue qe l’en doit user entre nos et de la meison ou l’en doit tenir l’oisels en mue.
 

[2] Quant vos volez metre vostre oisel en mue, aprestez li une meison baisse sanz poudre et sanz fumee et sanz rosee, et ne leissiez monter aucun sor la coverture et gardez qe l’en n’i face noisse ne clamor et q’ele ne soit overte devers la partie dont vente li venz qe l’en appelle(e) austre. [3] Et fetes doner garde qe le geline ne viegnent iluec, por ce [qe] li peoil ne cheissent sor l’oisel. [4] Et metez desouz a l’oissel salxes et herbe verd de yrin et de mirte, une foee le jor, et metez li devant un veissel plein d’eve. [5] Et avant qe vos le metez en la mue, acuez li le bec et les ongles et pellez le souz le cul et souz la coue, et peissiez li de char de columbeax petitz o tot le sanc et avec oile de noiz par set jorn, et aprés ce li donez char avec orine par trois jor. [6] Et se vos veez q’il soit de bone disposition e qe sa egestion soit seche, peissiez le par trois jor de char de mouton et aprés ce par dis jorz o lait d’asne et o zucre, et changiez li le past de char de divers oissieax.

[7] Et se vos volez q’il isse tost de mue, peissiez le de char de erice ou de erinace sanz nulle graizsece, et se vos ce fetes, minuez li le terz de son past, qar por ce deviendra gras et gietera mantenant les pennes. [8] Encore sachiez qi li est trop bone autresi char de mulirege ou de soriz babiloine, qe l’en trove es campaignez et es leus desertz, et char de taupe autresi. [9] Chascu[n]z de ces, qant vos li volez doner a maingier, moilliez en butre et li donez puis. [10] Encore li est buen por doner un oissel qe l’en appelle huhud, et le doit l’en doner vif desus la main, et est appeliez upupe autresi.

[11] Et se vos volez q’il se mue tost sanz domage des pennes, qant vos sentez q’il est pres de sa mue, engraissiez le formant, et aprés prenés de scrofles qi sunt es cols de moutons, ce sunt les nos de la char, et doniez le a maingier a sa volunté par troiz jorz.

[12] Ou prenez vespes et les sechés et aprez les poudriez et metez de cele poudre sor la char qe vos li volez doner a maingier et puis le peissiez. [13] Ou prenez dels verms qi sunt appellé polipedes, et sunt si fetes qe, qant l’en le toche, il vienent reont, et les trove l’en soutz le fundemant des murs et soutz les pierres grosses et soutz les granz tronchons des arbres qi gissent en terre, et sechez les et puis les poudrez, et metez de cele poudre sor la char dont vos le peissiez. [14] Aprez ce prenés une pieçe d’escorçe de serpant et trois petites ranetes et doniez le a maingier avec char.

[15] Et qant vos veirrés les pennes oissir molles et grasses, saichiez qe ce sera signes q’il ait bone mue, mes s’eles issent seches, ce seroit signes de mauvese mue, qar le penne, qant elle issent seche, se rumpent dedenz la char ou defors. [16] Dont, qant ce devint, souffrés vos de ces mecines, qar ce sera tot li miauz, qar ce mecine sunt contraire a lor nature. [17] Et savoir devez tot certainement qe, qant le penne issent seche et curte et non pas verde ni grasses, qe ce devint por ce qe lor issir est trop subitains, et por ce qe l’oissel n’est gras, si ne puet nuirir ses pennes. [18] La cure de ce doit estre tele, qar vos le devez pestre de columbeax et de passeres et de cupates et de petites aruindes et de char de mouton avec oille et de toute autre char qi est chaude naturelemant.


 

 

 

 

 

 


Notice: Undefined index: query in /home/francige/rialfri.eu/rialfriPHP/application/controllers/TestoController.php on line 52