DAMAGE, DOMAGE

DAMAGE, DOMAGE s. m.

[FEW III, 10b damnum; DELI 2 danno; T-L damage; GDC damage; AND damage; DÉCT damage; DMF dommage; TLF VII, 405b dommage; TLIO danno]

0.1 damage, damages, danno, domaige, domaiges, domage, domages, domaje, domajes, domajez, dommage, dommages.

0.2 Dal latino damnum.

0.3 1 ‘L’effetto di tutto ciò che nuoce a persone, enti, cose’. 1.1 [Danno materiale] ‘Nocumento a persone o cose’. In opposizione a profit. Nei sintagmi doner /faire domage. 1.1.1 ‘Lesione, alterazione a carico di una parte dell’organismo, ferita’. Nel sintagma sanz domage. sanz domage de 1.2 [Danno morale] ‘Attentato all’integrità morale o al benessere spirituale di una persona; oltraggio, onta’. 2 [In formule di rammarico] Ce est domage. Que / quel domage. Il est domage.

0.4 Francesca Gambino 3.05.2019. Ultimo aggiornamento: Francesca Gambino 3.05.2019.

 

1 ‘L’effetto di tutto ciò che nuoce a persone, enti, cose’.

1.1 [Danno materiale] ‘Nocumento a persone o cose’.

– « Seurté est non douter les domaiges qui vienent en la fin des choses comencees. [Et] est seurté de .ii. manieres: une qui est par folie, si come est de combatre senz ses armes et dormir aprés le serpent; l’autre est par sens et par vertu, e son ofice est de doner confort contre l’aspresce de fortune», Brunetto Latini, Tresor, 2, 84, 1.

– « Li rois monta sula sella ch’oit sasie, | Porprend la rene del destrer d’Ongarie, | El brant tien nuç, si

oit la gent esbaudie; | Ireament requere çivalarie. | Mort laxa Richart de Nomandie,           | Doon de Orenga

et Orsel de Belvie. | Questo danno fait no sen tarda mie, | Si vient avant ke nul nol contralie. », Foucon,

versione franco-italiana, 3019.

 

In opposizione a profit.

– «Envoiés m’ont eu rois, vos avoage; | N’i aport mie chose de son domage, |  Mais de profit, s’il leisse le foulage», L’Entrée d’Espagne, 6029.

– « Le seneschal en gre les prent | pour le prouffit qu’il en attent; |  mais ie ne scay pas le prouffit | ou le domaige qui y git», Bataille de Gamenario, 255.

 

 

Nei sintagmi doner /faire domage.

– «Endementiers que li enpereor estoit environ Corfu, s’en ala li roi Roger en Costantinople por doner domage a l’enperere, et avoit celui rois maint prodomes aveuc lui en galies et maint chevaliers en chalandres, et prist .xviiij. galies des Gres», Martin da Canal, Estoires de Venise, 1, XXIV.

– «et Venisiens qui avoient li pooir plus que nles gens, porce que il estoit vostre roiaume, ne vos firent nul domage», Martin da Canal, Estoires de Venise, 1, CXXI.

 

1.1.1 ‘Lesione, alterazione a carico di una parte dell’organismo, ferita’.

– «De li serpent cresté que fist le domage ad Alexandre», Roman d’Alexandre (ms. Correr), 58.

 

Nel sintagma sanz domage.

– «Et se vos volez q’il se mue tost sanz domage des pennes, qant vos sentez q’il est pres de sa mue, engraissiez le formant, et aprés prenés de scrofles qi sunt es cols de moutons, ce sunt les nos de la char, et doniez le a maingier a sa volunté par troiz jorz», Daniele Deloc da Cremona, Le livre de Moamin, I, 49, 11.

 

sanz domage de.

– « Tout ainsi comme par parolle a homme congnoissance de ce que l’arme veult et entent, ainsi par envie et par autres vertuz des pechiez a home congnoissance en ce monde des painez d’Enfer, car ainsi comme l’omme envieux desire ce qu’il n’a mie, ne ne fait paz par quoy il les ait sanz dommage de son prouchain, ainsi les dampnez et tourmentés es painez d’Enfer touzjours auront envie de la celestial gloire», Tommaso di Saluzzo, Livre du Chevalier Errant, 63, 3.

 

1.2 [Danno morale] ‘Attentato all’integrità morale o al benessere spirituale di una persona; oltraggio, onta’.

– «Car il est grant desenor et domage a perdre son avoir por folie», Enanchet, 13.

– «Li saint home li rezpondi: «Vostre dieu sont contraire et enconbrier de tout bien, et damage de toute pitié, et dannement et confondement de toute virginité, et delis de geule et de vantre, et dezir d’avarise, et trestornemenz d’umilitéz, et conduisior et meneor d’orgueil, et pullutions et couchemenz de pure penssee, et dapnnemenz et proposemenz de laides paroles», Leggendario di Lyon, 14, $4, 3.

– «Par ceste mainiere leur fait a lla foie dolor sentir, et a lla foiee les enbat enn infermité et en damages et en perilz, et si lleur done rezpons et si parlle a aus, et a lla foiee fait auzi com il les sainast de leur enfirmités», Leggendario di Lyon, 11, $2, 7.

– « Puis advint que l’empereur, quant il sçot la verité, atout son effort ala en Flandres sus le conte de Flandres et de Theseus son filz, qui cel honte et dommage lui avoit fait com de sa fille amener tellement, dont la fu commencé la guerre fort et fiere», Tommaso di Saluzzo, Livre du Chevalier Errant, 3, 72.

 

2 [In formule di rammarico]

Ce est domage.

– «Mult ama mesire Marc Zians l’ordre de chevalerie: et en celui an meesme que il devoit estre chevalier, il morut: que ce fu grant domage», Martin da Canal, Estoires de Venise, 1, CXXXIII.

– «Ce fu Tristan de Leonois, qui morz est ore tout novellemant; ce est bien domage a tot li monde!», Rustichello da Pisa, Roman de roi Artus, 233.

 

Que / quel domage.

– «Que doloreuse domages, et con grant perte recevra encore Cornoaille par la mort Tristan seulemant. Haÿ», Rustichello da Pisa, Roman de roi Artus, 230.

– «Quel dommage est que cel homme fait tel office, car trop est sages et entremettant!», Tommaso di Saluzzo, Livre du Chevalier Errant, 4, 65.

 

Il est domage.

– «Dont il est domages et desnature trop grant qe tant chier oisseax doie remanoir en tel garde, qar le garde de tant precieuse rien et de tant prisiee doit estre par raison mout sage et mout curieuse et mout entente de li en totes manieres», Daniele Deloc da Cremona, Le livre de Ghatrif, 12, 9.