LABORËOR s. m.

LABORËOR s. m.

[FEW V, 104b,105b laborare; T-L laborëor; Matsumura laboratore e laboreörDMF laboureur; TLF X, 890a laboureur; GDLI lavoratore]

0.1 laborators, laboreor, laboreors, laborers, laborreor, laborriers, laboureurs.

0.2 Dal latino laborare.

0.3 1 ‘Chi lavora esercitando una professione’. 1.1 ‘Lavoratore dei campi, contadino’. 1.2 Usato assol. ‘Chi lavora con impegno, chi si applica intensamente al lavoro’.

0.4 Francesca Gambino 12.08.2019. Ultimo aggiornamento: Francesca Gambino 23.01.2020.

 

1 ‘Chi lavora esercitando una professione’.

– « Ceste vertu sormonte les aspres choses, car, en ce que l’un est chevalier et l’autre mercheant, les autres laboreors, et les porchas de l’un empire le gaaing de l’autre, les guerres et les haines naistroient, et seroient a la destruction des homes, se justise ne fust qui garde et deffent la comunauté des vies – de cui la force est si grant que cil qui se paissent de fellonie et de meffait ne puent pas vivre sans aucune partie de justise», Brunetto Latini, Tresor, 2, 91, 2

– «Il mistrent avant lor confanon, les tronbes et les autres estrumens, les homes chargiés de lor laborer – c’est de fioles et des autres labo||rers de vere -, les coupes d’arjant et les fioles ploines de vin.», Martin da Canal, Estoires de Venise, 2, CXXXII.

– «Et ainsi comme l’estomac de l’omme reçoit tout quanque a l’omme fait besoing pour sa vie, et puis se despart par les vainez et donne nourrissement a tous les membrez de ce qu’il a mis en soy, tout ainsi sont ces preudommez laboureurs neccessairez a tous aultrez, car ilz assemblent les biens de quoy les autres vivent et usent», Tommaso di Saluzzo, Livre du Chevalier Errant, 58, 28.

 

1.1 ‘Lavoratore dei campi, contadino’.

– « Le [vigour] d’igualité dure en fermeté por le mantenement de la loi, et croissent les citiens et moultiplient li habiteor en champ et laboreor et terres et vignes.», Brunetto Latini, Tresor, 2, 29, 3.

Nel sintagma laboreor de terre ‘contadino’.

– «C’est a caus qui volent estre laboreor de terre, ou mercheant, ou ovreres d’autres arz», Enanchet, 12.

 

1.2 Usato assol. ‘Chi lavora con impegno, chi si applica intensamente al lavoro’.

– «Le secont vice est covoitise de digneté; car, par griès travaillz, aquiert home clarté, ce est renommee, et ce que plus est laboreus est de greingnor pris; et a peine iert trové qui de son travaill ne desire gloire autresi come son loier.», Brunetto Latini, Tresor, 2, 81, 7.